Au nord de Châteauroux, à Déols, s’élève un clocher comme seul vestige des temps anciens. Sa fondation remonte à 917 après notre ère. Un homme de l’entourage du duc d’Aquitaine, Ebbes de Bourges, dit le Noble, grand du Berry, fonde une maison féodale et, sur le même modèle de celle de Cluny, une abbaye « l’abbaye Notre-Dame-St-Pierre-St-Paul ».

Cette dernière compte parmi les plus importantes de son temps, à la fois par son architecture et par son influence. Ses sept clochers et ses dimensions remarquables (113 mètres de long pour l’église abbatiale) attirent les vocations de près de 200 moines ! Malgré la puissance de l’abbaye, une succession d’événements tels que la guerre de Cent ans et les guerres de religion la mène à sa ruine. Sa destruction est accentuée au XVIIe siècle lorsque le seigneur d’alors la transforme en carrière de pierres.

Ne subsiste aujourd’hui de la grandeur de cette abbaye qu’un des clochers, haut de 42 mètres, accessible l’été, duquel la vue est imprenable. On peut également admirer quelques vestiges de l’église et du cloître ainsi qu’un ensemble remarquable de chapiteaux romans dans l’espace muséal René Pécherat. L’abbaye de Déols est inscrite parmi les sites clunisiens d’Europe.

Une montée au clocher

Prenez de la hauteur pour contempler le site de l’abbaye, avant de découvrir les autres richesses du patrimoine déolois : portes du Pont Perrin et de l’horloge, tombeaux de Saint-Ludre et de Saint-Léocade.

Renseignements au 02 54 07 58 87

 

Sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle

La Voie de Vézelay, qui passe par Déols, est l’un des quatre chemins qui mènent à Saint-Jacques-de-Compostelle. Des coquilles de bronze guident les pèlerins jusqu’à la sortie de Châteauroux. Un gite (six couchages), accueille de nombreux pèlerins rue Victor Hugo à Déols. La clé est disponible au Site clunisien de Déols, rue de l’Abbaye (02 54 07 58 87) ou au presbytère, route d’Issoudun (02 54 34 43 62). 8 € par personne.

Télécharger notre guide touristique