En novembre 2016, L’Ardoise de Nico a succédé au restaurant Le Piano, rue Grande, dans le quartier historique de Châteauroux.

Le jeune chef Nicolas Ballereau vous y accueille dans une belle salle de 300 m² pour soixante-dix couverts à l’esprit lounge et à la décoration moderne. Désireux d’être au plus près de ses clients et soucieux d’offrir une totale transparence quant aux mets proposés, Nicolas a savamment aménagé sa cuisine derrière de grandes vitres ouvrant sur la salle.

Dans ce bel espace surélevé, que l’on peut apercevoir dès que l’on franchit la porte du restaurant, le Chef prépare une cuisine traditionnelle et gourmande, de retour de marché. Nicolas a en effet plaisir à élaborer sa carte en fonction des arrivages et des propositions de ses fournisseurs. Une façon de travailler qui lui permet d’exprimer toute sa créativité grâce à un concept de repas « à l’ardoise » qui a donné son nom à l’établissement.

Une cuisine savoureuse et généreuse

Tous les midis, Nicolas renouvelle les deux entrées, quatre plats (un poisson frais, une viande rouge grillée, un burger et un plat du jour) et deux desserts de son « ardoise express ». Le soir, le Chef propose une « ardoise gourmande » composée de quatre entrées, quatre plats et quatre desserts. Renouvelée tous les deux mois, cette ardoise met en avant des produits différents de ceux proposés le midi et fait la part belle à des plats raffinés et élaborés comme l’agneau des Pyrénées confit au four.

Investi et passionné, Nicolas met tout en œuvre pour être disponible et réactif auprès de ses clients. Chaque matin, il met ainsi en ligne les propositions du jour sur le site Internet de son restaurant. Connecté, Nicolas reçoit des réservations par courriel, téléphone, ou même par message privé sur la page Facebook de l’établissement !

L’expérience au service de la passion

Nicolas est entouré d’une équipe de quatre personnes, deux en salle et deux en cuisine, avec laquelle il travaille en toute confiance et simplicité. Désireux de leur permettre de s’investir dans la vie du restaurant, Nicolas a à cœur de les impliquer dans tous les aspects de la vie quotidienne de celui-ci. Une ouverture d’esprit et une pluridisciplinarité que Nicolas doit à la richesse et à la diversité de son propre parcours. Après avoir fait ses premières armes en cuisine à La Cognette à Issoudun en apprentissage, le Chef a obtenu un brevet professionnel chez Coutanceau, célèbre restaurant à La Rochelle. Deux expériences des plus enrichissantes qui ont nourri sa passion de la cuisine. De retour dans son Indre natal, Nicolas a pris le temps de développer des compétences en gestion et management dans l’enseigne Patàpain, d’abord à Châteauroux comme directeur-adjoint puis à Vierzon et Issoudun comme directeur. Une opportunité unique de rentrer ensuite chez V-Zug, marque suisse spécialisée dans l’électroménager haut-de-gamme comme conseiller culinaire, lui a permis d’enrichir son parcours de nouvelles compétences en commercialisation et marketing. Démonstrations et leçons de cuisine sur toute la France et la Belgique se sont enchaînées pendant près de trois ans afin de présenter les fours à vapeur de la marque. Une expérience parachevée par l’édition d’un livre de recettes en partenariat avec le célèbre guide gastronomique Gault&Millau.

Désireux de se rapprocher de sa famille, Nicolas a fini par poser ses valises à Châteauroux. Son travail pour V-Zug lui ayant permis de renouer avec son amour de la cuisine au travers des démonstrations proposées, il a alors choisi d’ouvrir son propre restaurant. La diversité de son parcours et la richesse de celui-ci lui permettent aujourd’hui de gérer de main de maître son affaire, marquée par ses différentes expériences. On n’est ainsi guère surpris d’apprendre la présence de trois fours à vapeur V-Zug dans sa cuisine grâce auxquels il régale ses clients qui ne s’y trompent pas. La saveur du poisson frais cuit à la vapeur, particulièrement appréciée, en fait revenir plus d’un !

Des beaux projets pour l’avenir

Chef, gérant, propriétaire, comptable, manager, etc. On ne compte plus le nombre de cordes à l’arc de Nicolas qui passe d’un poste à l’autre avec une déconcertante facilité tout en trouvant le temps d’encaisser lui-même la plupart de ses clients afin d’échanger avec eux à l’issue de leur repas. Mais Nicolas ne compte pas s’arrêter-là ! Les projets fourmillent pour continuer à offrir aux clients un accueil chaleureux autour d’une cuisine savoureuse sans cesse renouvelée.

On ne manquera d’ailleurs pas de revenir se promener rue Grande le 19 mai prochain pour profiter d’un banquet convivial organisé en partenariat entre L’Ardoise de Nico, Le P’tit Bouchon, Le Nulle Part Ailleurs, la librairie Arcanes et l’Atelier D. Au programme ? Une immense table courant du P’tit Bouchon au Nulle Part Ailleurs, avec des plats proposés par L’Ardoise de Nico et le P’tit Bouchon, un dessert concocté par Le Nulle Part Ailleurs, des animations autour de la cuisine avec la librairie Arcanes et des tatouages éphémères réalisés par L’Atelier D. De quoi fêter comme il se doit la piétonisation de la rue Grande qui interviendra désormais chaque année du 1er mai au 30 septembre. On ne sait pas pour vous, mais on sait déjà où on sera le samedi 19 mai, en attendant la Nuit des Musées qui se tiendra le soir-même !

L’Ardoise de Nico
91 rue Grande
36000 Châteauroux
Tél. : 02 54 08 05 48
contact@lardoisedenico.fr
www.lardoisedenico.fr

Menus : 13,90 € à 27 €
Plats à la carte : 6,5 € à 19 €
Ouvert du lundi au samedi le midi et du jeudi au samedi le soir

Commentaires

Ajouter un commentaire